Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Running Extra Large

Le premier entraînement

4 Septembre 2015 , Rédigé par Bérénice Publié dans #Entrainement

Le premier entraînement

Celui où j'ai cru que mes poumons et mon cœur avaient décider de se barrer chez quelqu'un d'autre…

Après 20 minutes de marche rapide pour élever mon rythme cardiaque et échauffer les muscles, Coach me propose de tenter la course : 3 min de course suivi de 3 min de marche. Puisqu'il faut bien se lancer, je dis banco.

Bon alors, autant le dire tout de suite, c'est horrible :

  • J'ai peur de me tordre la cheville à chaque foulée que je pose sur le sol, ce qui, vu mon poids, entrainera probablement une chute, une fracture, un plâtre, une amputation… (j'exagère si je veux.)
  • J'ai une hyper conscience de mon gras qui fait flop-flop à chaque foulée, surtout au niveau du fessier, et c'est quand même moyen agréable comme sensation.
  • Le point de côté ! Le truc qui n'était pas arrivé depuis les courses d'endurance de 4e (en même temps, je n'ai pas du courir depuis, euh, longtemps), bref, le point de côté qui fait son apparition, ça fait mal.
  • La respiration : alors, il paraît que ce n'est pas possible de courir en apnée, mais franchement, c'est le souvenir que j'en ai.

Fin des 3 minutes de course. Vitesse : 6,3 km/h - FC : 177

J'arrive à plus ou moins récupérer mon souffle pendant les 3 minutes de marche, et le point de côté n'est plus aussi présent. On remet ça ?

Euh, je ne vais pas réécrire les 4 points ci-dessus, mais il y a comme un air de déjà-vu. Les 45 dernières secondes, je souffre, vraiment, mais je tiens, parce que je ne peux pas courir moins vite que ce que je fais déjà et que 3 minutes, mince, c'est quand même pas énorme, non ?

Fin des 3 minutes de course. Vitesse : 6,4 km/h - FC : 178

Deuxième période de récupération, j'ai à moitié envie de vomir, j'ai du mal à reprendre ma respiration, mais le rythme cardiaque fini par redescendre un peu.

Allez, on tente une troisième période de course ?

Très honnêtement, je ne sais pas vraiment comment j'ai fait pour tenir encore 3 min. J'ai les jambes qui pèsent 12 tonnes chacune, les poumons qui ne savent plus comment suivre le rythme, le cœur qui fait des excès de vitesse, la bouche sèche, à moitié envie de vomir. Bref…

Mais j'y arrive. Et finalement, c'est ça qu'il faut retenir :)

Fin des 3 minutes de course. Vitesse : 5,8 km/h - FC : 176

Cette séance a duré 1h10 et j'ai couru 9 minutes.

Yeah me !

Bureau de pleurs post-entrainement :

  • j'ai eu beaucoup de mal à m'endormir le soir, malgré une véritable sensation de fatigue.
  • allongée, je ne peux pas vraiment tendre ma jambe, j'ai l'impression que mon genou ne supporte que la position fléchie
  • j'ai senti mes fessiers et mes mollets pendant plusieurs jours, mais sans gêner ma marche quand même.

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article