Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Running Extra Large

Entraînements d'octobre #6 à #9

24 Octobre 2015 , Rédigé par Bérénice Publié dans #Entrainement

 

Où je découvre que je suis plus assidue aux entraînements qu'à l'écriture d'articles…

Séance #6 : proposition de courir plus vite, par tranche de 30 secondes.

Finalement, nous avons changé notre fusil d'épaule assez vite. En effet, je n'arrivais pas à courir plus vite. Dans le sens, je ne savais pas comment bouger mes jambes, j'avais le bassin qui partait de travers, l'impression d'avoir le haut du corps dans un autre rythme que le bas, bref, pas du tout à l'aise dans l'exercice.

Du coup, on est parti sur des exercices de types école d'athlétisme, sur une petite distance (genre 20 foulées), à faire le plus vite possible en variant les plaisirs (petites foulées, moyennes foulées, grandes foulées, etc.) C'était très ludique, pendant une heure.

Séance #7 : objectif, 30 minutes de course, en 2 fois 15 minutes avec 5 minutes de pause entre.

Au bout de 10 minutes, plusieurs constats : j'arrive à parler en courant. J'ai la même vitesse depuis que j'ai commencé la course, mais ça y est, j'arrive enfin à raconter ma vie en courant. Et je suis facile. Finalement, on décide de tenter les 30 minutes d'une traite. Et ça passe. Facilement, même. Cette séance ne me laisse aucune trace le lendemain et les jours suivants.

Séance #8 : grâce aux vacances, j'ai la possibilité de rajouter une séance dans la semaine. Je veux essayer de voir quel est l'impact de 2 séances dans la semaine sur ma fatigue. A cause d'une mauvaise synchronisation des montres, je me retrouve seule. Et je me lance (puisque je suis en tenue). Résultat : 15 min de marche rapide puis 32 minutes de course. Hyper à l'aise. J'ai refait la même séance que la précédente, sans personne pour me motiver. Cool.

Séance #9 : deuxième séance de la semaine, donc. Objectif annoncé : courir l'heure entière sans m'arrêter. Pour le coach, c'est une évidence, mon corps est prêt pour le faire, il s'agit surtout de faire sauter une barrière psychologique. Je me permet d'être un peu plus sceptique… Pas de marche d'échauffement, on part direct. Les 5 premières minutes sont un peu raide, comme je ne suis pas échauffée, justement. Puis je trouve mon rythme et ça passe plutôt pas mal pendant les 50 minutes suivantes. Les 5 dernières minutes sont un peu plus compliquées… Mais finalement, 5 minutes, par rapport à 55, ce n'est rien. Alors je continue de mettre un pied devant l'autre jusqu'au bout. Et voilà ! J'ai couru une heure pour la première fois. Et j'ai parcouru 6,5 km.

Yeah !

Concernant la récupération de cette séance : rien à dire. De légères courbatures aux niveaux des cuisses et épaules, et encore…

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article